LOADING

Baignades estivales pour les chiens : ce que vous devez savoir !

Beaucoup de chiens aiment nager. Surtout en été, c’est un excellent moyen de se rafraîchir. S’amuser dans l’eau avec son maître ou d’autres chiens est tout simplement plaisant.

 

En été, vous pouvez profiter de chaque occasion pour passer du temps avec votre chien en plein air. Quoi de mieux que d’utiliser de l’eau fraîche pour faire plaisir à nos chiens ?

Quels sont les bienfaits de la baignade pour les chiens ?

Pour les chiens atteints de troubles de l’appareil locomoteur, par ex. l’arthrose, mais également pour les chiens en pleine santé, nager ou marcher dans les eaux naturelles est un excellent exercice et très amusant. Le chien fait travailler ses muscles et sa force et c’est excellent pour son bien-être. Il fait également travailler sa mobilité articulaire et sa coordination. Si vous marchez dans l’eau avec votre chien, vous vous exercerez également à un mouvement normal et sain.

L’exercice dans l’eau est fatigant

En raison de la résistance à l’eau, l’effort est beaucoup plus important et les muscles sont plus sollicités que lors d’une course sur terre. Le point positif est que le poids que le chien doit supporter diminue au fur et à mesure qu’il s’enfonce dans l’eau. Et c’est également un excellent exercice pour le système cardiovasculaire.

Mais vous devez impérativement prêter attention à certaines choses pour que l’exercice en eau fraîche reste un plaisir !

Généralités :

  • Nager et marcher est très fatigant pour votre chien. Lors de ces deux activités, je vous recommande de commencer par des sessions courtes de quelques minutes et d’augmenter progressivement les sessions de quelques minutes. Même pour un chien en bonne santé, les mouvements sont beaucoup plus épuisants et doivent être exécutés progressivement.
  • Vous devez toujours vous adaptez à la santé quotidienne de votre chien lors de ses activités dans l’eau. Comme nous les humains, nos chiens ne sont pas performants tous les jours.
  • Les chiens ne connaissent souvent pas leurs propres limites et n’ont aucune pensée rationnelle. Ils peuvent ainsi continuer à marcher ou à nager alors qu’ils sont déjà fatigués depuis un certain temps. Idéalement, votre chien ne devrait pas ressentir cet état d’épuisement. Observez-le donc très attentivement. Si votre chien ralentit et que ses mouvements sont plus forcés, vous devez mettre définitivement un terme à l’exercice. Essayez toutefois de percevoir des signes afin que cela ne se produise pas. Cette situation pourrait se traduire par exemple par des maladies telles que le syndrome de la queue morte, que j’évoquerai plus tard.

Ces points sont également importants :

  • L’eau ne doit pas être trop froide. Si elle est trop froide, les muscles de votre chien se contractent et se tendent. Si votre chien frissonne, jouer et faire de l’exercice dans l’eau ne seront pas non plus un plaisir pour lui. Pour cela, nos chiens fonctionnent comme nous les humains.
  • Je conseillerais de garder les jeunes chiens et les chiens plus âgés près du rivage.
  • Veuillez ne jamais forcer votre chien à nager. Certains chiens n’aiment tout simplement pas nager ou paniquent lorsqu’ils ne sentent pas le sol sous leurs pattes. Patauger dans l’eau constitue ainsi la meilleure option.
  • La marche dans l’eau est idéale lorsque votre compagnon à quatre pattes peut marcher sur un rivage plat.
  • Évitez les plongeons incontrôlés dans l’eau.
  • Par ailleurs, les chiens ne doivent pas manger avant de marcher ou de nager dans l’eau. Comme pour n’importe quelle autre activité sportive. D’abord parce que faire de l’exercice l’estomac plein n’est pas optimal. Mais également parce que cela peut même être dangereux pour la santé, entraînant une torsion de l’estomac ou un collapsus circulatoire.

Veillez à toujours prêter attention aux points suivant, en particulier lors de la baignade :

  • Si votre chien nage et que vous souhaitez en profiter pour en faire une session d’exercice, vous devez le protéger soit avec un gilet de sauvetage, soit avec un harnais et une longue laisse, comme par ex. la flexi Giant.
  • Si vous nagez avec votre chien, vous pouvez contrôler ses mouvements tout en régulant le rythme.
  • Éviter les eaux avec des courants. Un chien ne peut savoir s’il peut surmonter le courant et peut ainsi nager trop loin sans parvenir à nager à contre-courant.
  • Votre chien ne doit pas nager s’il est blessé au niveau des coudes et des genoux ou s’il a des problèmes de dos. Vous devrez alors éviter les exercices dans l’eau ou faire appel à un professionnel de confiance en nage thérapeutique, comme un physiothérapeute pour chiens.

Ce qui suit doit également être respecté lors de l’exercice dans l’eau :

  • Lors de l’exercice dans l’eau, il est préférable de commencer par immerger les jarrets du chien, puis les genoux et enfin les hanches.
  • Lors de l’exercice dans l’eau, dirigez votre chien au harnais et à la laisse pour que vous puissiez définir le rythme et rendre ses mouvements fluides et obtenir ainsi un effet d’entraînement !

 

Dans quels cas la marche dans l’eau et la nage sont-elles interdites pour votre chien ?

Votre chien ne doit ni marcher dans l’eau ni nager en cas de fièvre, de maladies infectieuses, de plaies ouvertes, d’inflammation et de maladie cardiaque grave.

Une maladie souvent causée par la nage : le syndrome de la queue morte

Le syndrome de la queue morte chez le chien est aujourd’hui encore une maladie très peu étudiée. Les chiens les plus affectés sont ceux qui nagent beaucoup ou qui ne sont pas habitués à nager longtemps, la queue est donc trop sollicitée.

Nos chiens nageant principalement en été, le syndrome de la queue morte apparait en particulier pendant les saisons les plus chaudes. Si un chien est atteint du syndrome de la queue morte, il ne peut plus bouger sa queue et ressent des douleurs importantes à son niveau. Cela entraîne une paralysie de la queue.

Signes du syndrome de la queue morte

La posture de la queue des chiens atteints par ce syndrome est très frappante. La queue est à l’horizontale au niveau de sa base et le reste pend mollement. Les chiens affectés ressentent également de fortes douleurs lorsqu’ils sont assis. Ils se laissent donc généralement glisser sur un côté pour éviter la douleur intense. Il leur est en outre très difficile de déféquer et d’uriner en raison de la douleur intense. La base de la queue est très enflée et très sensible au toucher, jusqu’à devenir très douloureuse. La douleur du syndrome de la queue morte est souvent comparée à celle d’un lumbago. Les personnes ayant déjà souffert d’un lumbago comprennent mieux la douleur qu’endure le chien.

Causes du syndrome de la queue morte

La maladie étant peu étudiée, ses causes ne sont pas claires. Comme déjà évoqué, elle est souvent associée à une baignade intensive ou à la nage en eau froide. Mais ce ne sont pas les seules causes. Il existe également d’autres cas où les chiens ont développé le syndrome après être restés assis très longtemps dans un box ou dans une voiture avec une liberté de mouvement très restreinte. Une mauvaise circulation sanguine ou une compression dans la zone de la queue peut également être une cause du syndrome de la queue morte.

Quels sont les chiens sont concernés ?

Tout compagnon à quatre pattes peut être atteint du syndrome de la queue morte. Les mâles sont plus souvent touchés que les femelles. Le syndrome apparait souvent chez les setters, les foxhounds, les beagles, les pointeurs ou les retrievers.

La maladie survient généralement en été et souvent chez les chiens qui aiment nager.

Peut-on éviter qu’un chien soit atteint du syndrome de la queue morte ?

On estime que les chiens bien entraînés ont moins de risques de développer le syndrome de la queue morte. Il convient en outre de veiller à ce que les chiens disposent toujours de suffisamment d’espace pour bouger, même lors de longs trajets en voiture ou lors de séjours dans un box.

Possibilités de traitement

Le syndrome de la queue morte est généralement traité avec des analgésiques anti-inflammatoires. Ils entraînent un soulagement rapide de la douleur et permettent d’atténuer l’inflammation.

Des applications de chaleur à la base de la queue et un traitement par un physiothérapeute sont également efficaces.

Un traitement rapide et approprié permet aux chiens de guérir plus rapidement et sans séquelles.

Ce qu’il faut retenir pour jouer dans l’eau froide

Même si l’eau fraiche est un immense plaisir pour votre chien, il convient de rester raisonnable et de vous assurer que votre chien n’est pas fatigué. Vous éviterez ainsi des maladies telles que le syndrome de la queue morte et profiterez au maximum des jeux, de la nage et de l’exercice dans l’eau !

 

 

Étiquettes : , ,