LOADING

En hiver, est-ce que mon chien a besoin lui aussi de vitamine D

Dans le domaine de l’alimentation animale, on discute encore et toujours âprement pour savoir s’il est indispensable d’ajouter de la vitamine D aux aliments pour chiens.

Doit-on recourir à des pilules ou à des gouttes pour avoir une alimentation saine pour son chien ?

L’importance de la vitamine D est incontestée. L’organisme a besoin de vitamine D pour assurer son métabolisme osseux. En cas de carence, on assiste à l’apparition d’ostéoporose et, pour les chiens en pleine croissance, de rachitisme.

En outre, la vitamine D a une action positive sur le système immunitaire et sur le bien-être.

Un chien est capable de synthétiser lui-même de la vitamine D dans son foie et dans ses reins à partir d’un précurseur de la vitamine D qui se forme au niveau de la peau. Mais, pour cela, il faut que les rayons solaires atteignent la peau de l’animal.

 

Une fourrure épaisse empêche la synthèse de la vitamine D

La fourrure agit comme une protection contre les rayons UV. Ainsi, en fonction de la densité de la fourrure de l’animal, il n’y aura peu, voire pas du tout de rayons solaires qui atteindront sa peau.

On peut comparer cette situation avec la carence en vitamine D que connaissent certaines femmes musulmanes. Elle tient au fait que ces femmes recouvrent toutes les parties de leur corps, y compris dans les régions habituellement très exposées au soleil.

Les chats, qui sont des carnivores exclusifs, ne possèdent pas ce précurseur dans leur peau. La légende selon laquelle la vitamine D se forme dans leur pelage sous l’effet des rayons solaires, et qu’ils absorbent ensuite celle-ci en se léchant, reste malheureusement bel et bien une légende.

C’est ainsi que le fait d’offrir à son chien une alimentation bien pensée est d’une importance capitale.

Sans vitamine D active, l’utilisation du calcium provenant des aliments est impossible. Le calcium nécessaire à l’organisme est alors prélevé sur les os. Sur le long terme, on assiste à l’apparition d’ostéoporose.

Maintenant, constate-t-on vraiment des carences pendant l’hiver ?

Cette question est très secondaire pour les chiens. Lorsque leur fourrure empêche la synthèse de la vitamine D, si l’on veut leur apporter une alimentation équilibrée, il faut ajouter systématiquement des sources de vitamine D dans leurs aliments.

 

Dans quels aliments trouve-t-on de la vitamine D ?

Un chien dont l’alimentation est équilibrée et variée n’a pas de problème d’apport en vitamine D, car on la trouve dans le foie, les rognons, le jaune d’œuf, le beurre, les poissons gras ou l’huile de foie de morue. De plus, la vitamine D est très résistante et elle supporte bien la conservation, le séchage, la cuisson et la congélation.

Les animaux herbivores trouvent leur apport en vitamine D dans les plantes séchées au soleil, comme le foin ou les herbes (si elles ont été séchées au soleil !). Si elles n’ont pas été séchées au soleil, ces plantes ne contiendront pas de vitamine D. Il est donc peu pratique de fournir de la vitamine D à son chien sous forme d’herbes, comme sous forme de champignons.

Si c’est une alimentation végane qu’on privilégie, il faut donc recourir à des gouttes ou à des pilules.

Dans les aliments secs, on utilise le plus souvent de la vitamine D3  sous forme synthétique. C’est mieux que rien. En tout cas, vous ne devez pas passer à ce type d’alimentation pour chiens, mais plutôt utiliser de l’huile de foie de morue ou bien donner à votre chien du saumon, du hareng ou du maquereau à raison d’une fois par semaine. Les sardines séchées constituent elles aussi une source appréciable de vitamine D.

Par exemple, un chien de 20 kg reçoit la quantité de vitamine D qui correspond à ses besoins si on lui administre deux cuillerées d’huile de foie de morue par semaine. En alternative, vous pouvez lui donner une portion quotidienne de saumon, de truite d’élevage ou de maquereau.

Pour savoir quelle quantité de vitamine D est contenue dans les aliments de votre chien, il vous suffit de consulter leur composition. Vous parvenez à trouver les sources de vitamine citée ci-dessus ? Ou bien de la vitamine D3 a-t-elle été ajoutée dans la nourriture ? Vous trouverez cette information sous la rubrique « additifs alimentaires physiologiques ».

Ainsi, vous avez en main les clés de l’apport en vitamine D afin d’optimiser le régime alimentaire de votre chien.

Étiquettes : , ,