LOADING

Les granules homéopathiques – un coup de pouce dans l’armoire à pharmacie de votre chien

Votre chien a la diarrhée ou bien une infection urinaire, ou encore il a du mal à reprendre son souffle après une course avec son meilleur copain – en cas de petits problèmes de santé de ce type, on n’a pas toujours envie de sortir la grosse artillerie. Souvent, quand votre chien à un bobo, l’homéopathie suffira à le remettre rapidement sur ses quatre pattes.

Vous trouverez ici la description des granules homéopathiques qui ne doivent pas manquer dans l’armoire à pharmacie de votre chien. Ne donnez pas de gouttes à votre chien, car elles contiennent de l’alcool qui est mal toléré par la plupart des chiens. Sous forme diluée, une forme D6 ou D12. Si besoin est, introduisez cinq à dix granules dans les babines de votre chien. Ne lui donnez pas de nourriture ou de friandises ensuite, car l’idéal est de laisser les médicaments homéopathiques être absorbés par la muqueuse buccale. En cas de crise, vous pouvez réitérer l’administration toutes les une à deux heures. Il est possible de constater une réaction immédiate (« Aggravation temporaire ») où les symptômes s’accentuent, mais, dans l’ensemble, le patient ne doit pas se sentir plus mal. Au fur et à mesure que son état s’améliore, espacez les prises. Une fois que votre chien n’a plus de symptômes et qu’il a retrouvé la santé, il n’a plus besoin de granules.

Important : Consultez immédiatement un vétérinaire ou un praticien en médecine animale dans les cas suivants :

  • Les troubles sont intenses.
  • La température corporelle (prise au niveau du rectum) est supérieure à 39,5 degrés.
  • L’état général de votre chien est mauvais, il est apathique.
  • Les symptômes ne s’atténuent pas au bout de 24 heures, malgré l’administration du traitement homéopathique.
  • Les maladies chroniques ne se prêtent pas à de l’automédication par des médicaments homéopathiques car, en pareil cas, seul un vétérinaire homéopathe est en mesure de trouver le traitement qu’il faut à votre animal.
  • Si vous avez des doutes, nous vous conseillons d’appeler votre cabinet vétérinaire pour discuter des mesures à suivre.

 

Les granules homéopathiques dans l’armoire à pharmacie de votre chien

Aconitum (aconit) – L’un des médicaments homéopathiques numéro un. L’indication est ici : des troubles très soudains et très intenses. C’est lorsque l’animal vient d’avoir un choc, suite à une frayeur ou à un accident, mais aussi en cas de maladie infectieuse, que l’Aconitum est un remède de première intention. Les symptômes traités sont les suivants : fièvre élevée, anxiété et agitation, changements de couleur des muqueuses buccales – tantôt rouges, tantôt pâles, photophobie. Après l’administration d’Aconitum, le patient doit se stabiliser rapidement. Il est utile de l’administrer à titre de premiers secours en cas de symptômes graves et soudains le temps de se rendre chez le vétérinaire.

Apis mellifica (abeille européenne) – La piqûre de l’abeille provoque des symptômes que l’Apis peut traiter : chaleur, gonflement, rougeur, douleur. Apis est indiqué en cas de piqûres d’insectes et d’inflammations aiguës accompagnées de rougeurs et de gonflements au niveau de la peau et des muqueuses, par ex. une inflammation de la gorge ou de la conjonctive avec des paupières gonflées. Apis peut également apporter un soulagement en cas de réactions allergiques qui se manifestent de façon similaire, avec des œdèmes. Important : si les muqueuses buccales gonflent, par exemple suite à une piqûre de guêpe, il existe un risque d’étouffement, et il est indispensable de consulter un professionnel !

Arnica montana (arnica des montagnes) – Les granules d’arnica constituent certainement le traitement homéopathique de premiers secours le plus connu et le plus important en cas de blessures. Ils servent à atténuer les gonflements et les épanchements de sang faisant suite à des contusions, des entorses, des coups et d’autres accidents du même type, et à accélérer considérablement la guérison. Et lorsque votre animal est épuisé après un effort intense, Arnica peut s’avérer utile, car il est indiqué en cas de sensation de grande fatigue.

Arsenicum album (arsenic blanc) – Les troubles digestifs dus à la consommation d’aliments avariés ou faisant suite à l’absorption de neige sont les indications habituelles d’Arsenicum. Les symptômes traités ici peuvent être des vomissements et une diarrhée de couleur foncée à l’odeur nauséabonde, de l’anxiété et des attaques de panique, de l’agitation nocturne due à de la fatigue. Le patient boit généralement en petites quantités et recherche la chaleur.

Cantharis (cantharide) – S’utilise en premiers secours en cas d’inflammation de la vessie. Lorsque l’animal a souvent envie d’uriner et qu’il n’émet que quelques gouttes à chaque fois, en montrant des signes de douleur (parce que cela le brûle), quand, en plus, il se montre nerveux et irritable et ne veut pas qu’on le touche, Cantharis peut lui apporter un soulagement en quelques heures seulement. Mais si votre chien n’urine pas bien qu’il en ait envie, il faut consulter immédiatement un vétérinaire !

Euphrasia (euphraise) – Soulage rapidement les problèmes oculaires peu graves, comme les inflammations de la conjonctive. Bien entendu, il faut administrer des granules par voie orale en complément des gouttes homéopathiques pour les yeux contenant la même substance. Si vous ne savez pas si votre animal a une plaie à l’œil ou pas, il est mieux d’aller consulter immédiatement un vétérinaire.

Hypericum (millepertuis) – Les lésions nerveuses constituent l’indication d’Hypericum. Après une opération, une contusion, une morsure ou une extraction dentaire, c’est un excellent remède complémentaire d’Arnica. Il peut soulager la douleur et accélérer la guérison des nerfs.

Nux vomica (noix vomique) – on a souvent recours aux granules de Nux vomica en cas de constipation faisant suite à un repas trop copieux. Ce remède homéopathique peut également soulager votre chien s’il présente une intolérance aux médicaments, et aussi l’aider en cas d’intoxication du foie. En cas de mal de dos important et soudain, on utilise également Nux vomica, notamment lorsque le patient ne veut pas qu’on le touche.

Phosphorus (phosphore) – Une toux sèche d’apparition récente nécessite le recours à Phosphorus. Ce remède peut également stopper les vomissements. Votre chien va typiquement vomir l’eau et les aliments qu’il a absorbés dès qu’ils se sont réchauffés dans son estomac. L’épuisement de l’animal est important.

Podophyllum – Une diarrhée aqueuse aiguë peut être stoppée par la prise de Podophyllum. Les selles sont explosives, elles sont de coloration jaunâtre et mêlées de mucus ou de sang.

Rhus toxicodendron (sumac vénéneux) – C’est le remède numéro un en cas de problèmes de l’appareil locomoteur, en cas d’inflammations aiguës ou chroniques des articulations, après un effort intense ou en cas de courbatures. Typiquement, les douleurs s’atténuent après l’échauffement. Les troubles s’intensifient au repos, et c’est pourquoi le patient a besoin de changer souvent de position. En cas d’arthrose chronique, on constate une aggravation des symptômes lorsque le temps est froid et humide.

 

En plus des granules homéopathiques, je recommande également le remède suivant qui est important et que l’on doit ajouter à la trousse de secours de son chien :

Les granules Rescue Remedy – Le remède d’urgence de la thérapie par les fleurs de Bach. On les connaît plutôt sous forme de gouttes à appliquer en cas d’urgence, mais les granules, qui n’ont pas de goût, sont mieux adaptés aux chiens. Rescue Remedy a fait ses preuves dans des situations de stress de toutes origines. Il peut aider votre chien à retrouver son calme après une frayeur ou un choc, après un deuil, en cas de stress avant une épreuve, ou pour digérer une situation nouvelle

Étiquettes : ,