LOADING

Les superaliments pour chiens – Qu’est-ce qui se cache derrière ce terme ?

Cette nouvelle tendance alimentaire santé a à présent fait son entrée dans l’univers canin, et elle a révolutionné l’alimentation des chiens !

Les superaliments jouent un rôle important dans la santé des chiens. Ils sont capables d’agir sur le système immunitaire, les nerfs et le système gastro-intestinal. On dit également qu’ils peuvent servir à lutter contre les vers, les virus, les bactéries, et qu’ils peuvent même avoir des propriétés anticancéreuses.

 

Parmi ce qu’on appelle les superaliments, on trouve des graines, des variétés de fruits et de légumes, des fines herbes et des huiles, qu’elles soient autochtones ou exotiques.

 

On trouvera les superaliments dans les magasins bio, les supermarchés ou bien même au jardin. Leurs présentations sont diverses et variées. Que ce soit sous forme d’aliments de base, en boîte, sous forme de compléments pour aliments secs, pour enrichir une ration BARF, de smoothies pour chiens, ou encore comme ingrédients d’en-cas fait maison.

Il ne faut pas non plus oublier qu’il faut commencer par optimiser progressivement l’alimentation de son chien avec parcimonie, autrement dit, en petites quantités. Si votre chien a déjà des problèmes de santé, ou s’il a besoin d’une alimentation spécifique, le mieux est de demander conseil à votre vétérinaire, à un conseiller en santé animale ou à un conseiller en alimentation.

 

Graines

Graines de chia

Les Aztèques, déjà, connaissaient les effets positifs des graines de chia et ils en donnaient à leurs animaux. En effet, il a été prouvé que ces graines contiennent une teneur plus élevée que la moyenne en antioxydants qui fixent les radicaux libres, en protéines, en fibres, en vitamines et minéraux, ce qui a un effet positif sur le système immunitaire et le métabolisme.

Cela fait longtemps que les vétérinaires canadiens et américains utilisent ces supergraines pour traiter des maladies telles que le diabète, les troubles gastro-intestinaux, chez les animaux présentant un risque cardiovasculaire. En effet, une étude menée par le NSRI Massachusetts (USA) a prouvé que les graines de chia avaient un effet fluidifiant pour le sang, en régulant la glycémie, ce qui permet de diminuer le risque d’infarctus du myocarde et d’AVC.

En plus de tous ces atouts, les graines de chia contiennent de précieux acides gras oméga 3 et 6. Une portion (1 cuillère à soupe maxi par jour pour un chien de 25 kg) de graines couvre trois fois les besoins quotidiens en acides gras oméga 3. Une proportion presque idéale entre omégas 3 et omégas 6 a un effet particulièrement positif sur l’organisme du chien : pression artérielle, cholestérol et facteurs de coagulation sont régulés, et le cerveau est mieux irrigué. Or, les grands sportifs ne sont pas les seuls à profiter d’une amélioration des performances, car les séniors pourront également rester en bonne santé plus longtemps grâce aux superaliments.

 

Quinoa

Le quinoa est originaire d’Amérique du sud. Cela fait 6000 ans déjà que cette plante constitue une source de nourriture vitale pour les peuples des Andes. Le quinoa n’est pas une céréale, et il est donc dépourvu de gluten.
C’est pourquoi on peut en donner généralement sans problèmes aux animaux intolérants aux céréales. Le blé des Incas constitue une appréciable source de fibres, d’acide folique, de magnésium, de fer, de phosphore, et bien d’autre encore. Il a une action positive sur l’activité de l’estomac et des intestins, sur la croissance du fœtus, sur les nerfs, le système immunitaire et le squelette. De plus, c’est l’une des rares plantes à contenir tous les acides aminés, ce qui en fait une importante source de protéines végétales.

Il ne faut donner du quinoa à un chien que s’il est bien cuit. Pour cela, on le plonge dans deux fois son volume d’eau bouillante, comme pour du riz, puis on laisse cuire à basse température pendant environ 10 minutes. Pour finir, on retire la casserole du feu, et on laisse gonfler pendant 10 minutes supplémentaires.

 

Les légumes et les fines herbes

 

Le chou vert est un légume-feuilles riche en nutriments et doté de superpouvoirs ; chez nous, il ne pousse qu’en hiver et on peut le cultiver soi-même au potager. Le chou vert est riche en vitamines A, E, C et K ainsi qu’en flavonoïdes. Il regorge de précieux antioxydants végétaux qui aident le métabolisme hépatique à détoxifier l’organisme et à le protéger du stress oxydatif. Ce stress oxydatif survient lorsque les radicaux libres attaquent les cellules de l’organisme. De plus, il possède des propriétés antiinflammatoires.

Étant donné que contrairement à un herbivore, un chien n’est pas capable de digérer entièrement les cellules végétales, le chou vert doit lui être donné sous forme de purée, ou lyophilisé. On peut également l’utiliser comme ingrédient pour un smoothie pour chiens.

 

Le brocoli est lui aussi un superaliment grâce à ses propriétés antiinflammatoires, antioxydantes et protectrices pour le foie ; il a un effet stimulant pour le pancréas.

 

La chicorée assainit les intestins, renforce les muqueuses digestives, régule l’hydratation et stimule le foie et la vésicule biliaire.

 

Le fenouil aide non seulement à lutter contre les coliques des enfants, mais il a également une action régulatrice sur l’activité digestive du chien, et il soulage les ballonnements.

 

Les carottes renforcent le cœur et la circulation, assainissent les intestins et luttent contre les vers.

 

Le pissenlit pousse dans presque tous les jardins, et c’est un aliment très sain. Il est diurétique, régénérant, il stimule la digestion, il a des propriétés calmantes, relaxantes, détoxifiantes et assainissantes pour le sang. En saison, prendre quelques feuilles de temps et temps pour les mixer et les ajouter à l’alimentation de votre chien. Donner une alimentation saine à son chien, c’est aussi facile que cela !

 

Avec l’ail, il convient d’être prudent. Bien dosé, il assainit le sang, il est antibactérien et il inhibe la croissance des tumeurs. Les parasites tels que les puces et les tiques n’aiment pas l’odeur de l’ail qui se dégage de la peau d’un chien qui en a consommé. En revanche, surdosé, l’ail est susceptible de détruire les globules rouges et de provoquer une anémie. Mais pas d’inquiétude : donner une gousse d’ail par jour à un chien de 25 kilos n’a aucune conséquence fâcheuse.

 

 

Les fruits

 

Les canneberges font également partie des superaliments, de par leur action antiinflammatoire et antibactérienne. Ces baies sont particulièrement utiles à l’organisme en cas d’infection urinaire.

 

On peut prendre du baobab sous forme de poudre. Son fruit possède de nombreux avantages. Il a une action stimulante sur la croissance des bactéries intestinales, mais il est également antioxydant, antiinflammatoire et stimulant pour les nerfs. Quand il est stressé, on peut aider son chien en lui concoctant un délicieux smoothie.

 

En plus des nombreuses variétés de fruits autochtones telles que les framboises, les mûres, les fraises et les pommes, il ne faut pas oublier de citer les exotiques baies de goji. Elles stimulent les nerfs et le système immunitaire, assainissent les intestins, et elles ont une action antiinflammatoire et détoxifiante.

 

Huiles

Les huiles jouent un rôle essentiel dans une alimentation saine.
Elles contiennent de nombreux acides gras insaturés dont l’organisme a besoin. Les acides gras saturés donnent de l’énergie, et les acides gras insaturés renforcent le système immunitaire et le renouvellement des cellules, ils ont une action positive sur le cerveau, la vue, et ils rendent le pelage épais et brillant.

 

L’huile de lin a un effet antiinflammatoire et elle a une teneur élevée en acides gras poly-insaturés oméga 3.

 

L’huile de saumon est particulièrement riche en précieux acides gras oméga 3.

 

L’huile de chardon a une teneur très élevée en acides gras poly-insaturés et elle convient particulièrement aux chiens atteints de problèmes de pelage ou de peau.

Étiquettes : , ,