LOADING

Lorsque vous faites du vélo avec votre chien, vous devez faire attention à ces 10 points !

Lorsqu’il fait beau, on apprécie les promenades en pleine nature avec son chien, et notamment à vélo.

Cependant, lorsqu’on fait du vélo avec son chien, il y a certains points auxquels il faut faire attention. Dans le présent article, nous avons rassemblé ces derniers de manière exhaustive.

Les bienfaits pour la santé d’une promenade à vélo avec son chien, en adoptant un comportement responsable

 

Lorsqu’il court à vos côtés quand vous faites du vélo, votre chien améliore sa musculature et sa condition physique. De plus, ici, son système cardiovasculaire est sollicité.

Quand faut-il éviter d’emmener son chien lors de balades à vélo ?

Dans certaines situations et s’il est atteint de certaines maladies, vous accompagner dans une balade à vélo est plutôt nocif pour votre chien.

C’est notamment le cas lorsque votre chien est atteint d’un surpoids sévère, s’il est en pleine croissance (moins de 12 à 18 mois) ou s’il est très âgé. Et si votre chien souffre de douleurs, il ne doit jamais vous accompagner à vélo. S’il est atteint d’une maladie des articulations, il faut éclaircir la situation avec votre vétérinaire. Pareillement, lorsque votre chien est temporairement malade (infection, fièvre, grippe, diarrhée, etc.), il lui est interdit de vous accompagner à vélo, comme c’est le cas de toute activité physique intense.

 

En outre, je vous recommande de renoncer à emmener votre chien lors de vos périples à vélo s’il est très grand et massif. Selon moi, il en est de même si votre chien est très petit, notamment si ses pattes sont courtes et torses et que son dos est long, comme c’est le cas pour les teckels. La morphologie de ces types de chiens n’est pas adaptée cette activité consistant à courir à vos côtés lorsque vous êtes à vélo.

Faut-il recourir à un équipement particulier ?

Pour certains propriétaires de chiens, cela peut paraître quelque peu ridicule, mais il très important pour votre chien de pouvoir se mouvoir correctement lorsqu’il court derrière votre vélo. C’est pourquoi je vous recommande de munir votre chien d’un harnais bien positionné et qui ne lui occasionnera pas de coupures. Ce n’est que de la sorte qu’il pourra déployer pleinement ses mouvements sans que le harnais ne le gêne. Lorsque votre chien est attaché à une laisse, le collier n’est pas vraiment adapté, et c’est plutôt un harnais qui s’impose ici.

Mais veillez à ce que votre chien ne tire pas sur sa laisse ! Il faut absolument que votre chien coure tranquillement à vos côtés, sans partir dans tous les sens au bout de la laisse. En effet, le risque d’accident serait élevé, tant pour le chien et le maître que pour les autres piétons ou cyclistes.

Préparation

Si un chien se livre à une activité physique le ventre plein, l’effort qu’il aura à fournir sera non seulement plus intense, mais cela peut occasionner un risque pour sa santé. En effet, votre chien pourrait avoir une torsion de l’estomac. Son système cardiovasculaire souffre lui aussi, et celui-ci peut « craquer ». C’est pourquoi vous devez éviter à tout prix de donner à manger à votre chien juste avant de faire une sortie à vélo avec lui. Donnez-lui également la possibilité de se reposer préalablement.

Ne pas oublier les échauffements !

Le fait d’échauffer brièvement ses articulations et ses muscles diminue considérablement le risque de blessures, et prépare l’organisme à l’activité sportive à venir. Votre chien pourra ainsi mieux supporter les mouvements soudains et brutaux, ses muscles et ses articulations s’assoupliront, et son système cardiovasculaire pourra faire face à l’effort.

Pour cela, il faut pratiquer des exercices simples, comme le fait de passer d’une position debout à assise, ou d’une position debout à couchée, donner la patte, tourner sur soi-même, se retourner, et trotter brièvement.

Le sol optimal pour courir

Certes, il est souvent très difficile de les éviter complètement, mais les sols revêtus d’asphalte et de cailloux ne sont pas les plus adaptés aux chiens qui suivent leur maître à vélo : leurs articulations sont sollicitées de manière déséquilibrée et exagérée. Et si votre chien présente déjà des problèmes articulaires, vous devez y renoncer totalement. Les sols les mieux adaptés ici sont les chemins forestiers et champêtres. En effet, sur ce type de sol, les mouvements de votre chien sont bien amortis.

La juste quantité d’exercice – combien de temps un chien peut-il courir auprès de son maître qui fait du vélo ?

Bien entendu, là encore, on ne peut pas donner de réponse toute faite. Toutefois, je vous recommande de commencer par des séances assez courtes, notamment si votre chien est un débutant en la matière ou bien après une longue pause hivernale.

Ces brèves séances donnent la possibilité à l’organisme de votre chien d’améliorer sa condition physique en douceur. Puis, prolongez peu à peu la durée des séances. Renforcez cet entraînement progressivement et intelligemment. Dans l’idéal, commencez par quelques minutes au trot, puis modifiez la cadence. Puis, la séance suivante se fera au trot. De cette manière, vous donnez à votre chien la chance de renforcer sa condition physique de manière progressive et saine, et d’éviter les crampes et le surmenage.

Le trot est pour lui l’allure optimale lorsqu’il vous accompagne à vélo. Il préserve ainsi au mieux ses articulations, et il permet à votre chien d’économiser ses forces. Vous devez toujours adapter votre rythme à la taille de votre compagnon à quatre pattes. Il n’est pas recommandé de parcourir de longs trajets au galop, car cela n’est pas bon pour les articulations de votre chien. Si vous constatez que votre chien ralentit, qu’il modifie son allure ou qu’il salive beaucoup, accordez-lui immédiatement une pause, voire mettez fin à la séance.

Observez attentivement votre chien

Ses mouvements et son activité sont-ils habituels après qu’il vous a accompagné lors de votre tour de vélo ? Se déplace-t-il avec difficulté ou bien est-il inhabituellement calme ? Si oui, cela veut peut-être dire que vous l’avez surmené. Les chiens peuvent eux aussi souffrir de douloureuses crampes s’ils ont couru trop rapidement ou trop longtemps. Si c’est le cas, il faut alléger ces séances d’exercices.

Il est important de faire des pauses

Même si vous et votre chien ne pouvez pas vous passer de promenades à vélo, ne vous adonnez à cet activité commune qu’un jour sur deux. En effet, d’une part, son organisme a besoin de se régénérer, et, d’autre part, ses muscles ne se développent bien que lors des pauses.

Faire du vélo par grande chaleur est interdit !

Vous-même vous le savez : lorsque la température est très élevée, on fournit des performances limitées. On se fatigue vite, on s’essouffle rapidement et on est en nage. Il n’y a pas de raison qu’il en soit autrement pour les chiens ! Faire du vélo avec votre chien lorsqu’il fait très chaud sollicite fortement celui-ci, et c’est exigeant pour son système cardiovasculaire. Votre chien ne peut pas profiter de l’air frais lorsqu’il se déplace. Il ne faut pas oublier non plus que l’animal est à ras du sol, et il y fait encore plus chaud que sur une selle de vélo.

De plus, les pattes de votre chien sont particulièrement exposées. L’asphalte s’échauffe intensément, et son contact peut devenir rapidement douloureux pour votre chien. C’est pourquoi, pendant les mois d’été, si vous faites du vélo avec votre chien, faites-le tôt le matin ou bien tard le soir. Autrement, vous mettez la santé de votre chien en grand danger.

Se rafraîchir en chemin

Ce n’est pas un mystère pour vous : lorsqu’on fait du sport, on a vite soif et on a absolument besoin de boire pendant l’effort. Pendant sa séance de course, accordez une pause à votre chien aussi et donnez-lui la possibilité de boire. Lors de vos excursions communes, vous devez toujours emmener de l’eau pour votre chien. Un bain dans un lac ou une rivière peut également constituer un rafraîchissement bienvenu, à condition que votre chien ne plonge pas immédiatement après l’effort.

Bilan : faire du vélo avec son chien

Faire du vélo avec votre chien est une merveilleuse occasion de faire de l’exercice avec lui, et c’est un précieux moment de partage ! Mais, pour que cette activité reste un plaisir, pratiquez-la avec modération !

Il ne me reste plus qu’à vous souhaiter de bien vous amuser lorsque vous sortirez à vélo avec votre chien !

Étiquettes : , ,