LOADING

Rapporter – une activité variée

Non seulement nos amis à quatre pattes ont besoin de faire de l’exercice, mais ils doivent aussi faire faire du « jogging » à leur cerveau. C’est-à-dire des tâches intellectuelles qui, dans le même temps, répondent à leurs penchants naturels. Comme c’est pratique quand on peut lui faire faire cette activité sans problème au quotidien, que ce soit à la maison ou en promenade !

C’est le cas quand on lui fait rapporter des objets, et c’est cet aspect-là qui plaide en faveur de cette activité intelligente.

Rapporter, qu’est-ce que cela veut dire ?

Rapporter, c’est ramener un objet. Le chien prend un objet et remet celui-ci dans la main de son maître. Mais, ce faisant, il ne va chercher l’objet en question que si son bipède le lui a demandé. Lancer une balle à son chien ou bien le faire courir après un bâton, cela n’a rien à avoir avec le fait de rapporter.

Rapporter un butin, c’est inné chez le chien. Après une partie de chasse réussie, ses congénères sauvages emmènent leur butin avec eux pour pouvoir le manger en toute tranquillité.  Vous avez certainement déjà constaté que votre chien aime transporter ses jouets ou bien son os. Le fait que votre ami à quatre pattes apprenne facilement, non pas à « emmener » son butin, mais à vous le rapporter, c’est une conséquence de la domestication et de la sélection ciblée. Ainsi, chez beaucoup de chiens de chasse, ne pas garder pour soi un gibier tel un canard, un faisan ou un lièvre, mais le rapporter à coup sûr à son maître, c’est l’alpha et l’oméga de l’éducation.

Bien entendu, en-dehors de la chasse, un chien ne rapporte pas de gibier. Il existe des objets spécialement conçus pour être rapportés, comme par exemple des leurres (autrement dit des sachets en tissu généreusement remplis de granulés) de taille et de poids différents. Il existe également des modèles en plastique et des modèles que l’on peut remplir de friandises. En principe, vous pouvez utiliser tout ce que votre chien aime porter.

Les bienfaits de l’activité consistant à rapporter

Ce type d’activité revêt de nombreux aspects positifs.

  • Ainsi, votre chien peut s’adonner à cette activité de manière flexible, indépendamment de l’heure et du lieu. Aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur.
  • L’équipement nécessaire est rudimentaire. Mis à part un ou plusieurs objets à rapporter, et quelques friandises, vous n’avez besoin de rien d’autre.
  • Lors de cet exercice, le bipède et le quadrupède sont en étroite interaction. C’est bon pour créer un lien solide.
  • Rapporter fait travailler la tête et le corps.
  • Lorsque votre chien travaille uniquement lorsque vous le lui demandez, il obéira mieux aux ordres de base et il saura mieux se maîtriser. L’impact sur la vie quotidienne est, là encore, positif.
  • L’exercice consistant à rapporter est très varié, si bien que l’on peut adapter les tâches correspondantes sans problème à chaque chien. Ainsi, par exemple, certains chiens vont adorer courir vite et loin pour aller chercher un objet, alors que d’autre iront plus lentement. Certains vont aimer chercher longtemps et avec persévérance dans les autres herbes, alors que d’autres préfèreront trouver l’objet rapidement. Le chien zélé adorera rapporter tous les jours, alors que le chien « pépère » aimera le faire seulement deux, trois fois par semaine.

Voilà comment un chien apprend

C’est encore plus simple si votre chien est un gourmand. Une délicieuse friandise et un bon appétit, c’est le duo gagnant. Pour commencer, il est en effet important d’apprendre à votre chien à prendre l’objet directement auprès de vous et à vous le remettre directement dans la main. C’est seulement lorsqu’il est prêt qu’il faut lui demander de rapporter un objet placé plus loin. Pour l’apprentissage de la « prise » et de la « remise », un leurre comestible est idéal. Ce leurre est rempli de friandises. Votre quadrupède apprendra bien vite qu’il recevra sa récompense uniquement s’il vous remet le leurre dans la main. Dans les premiers temps, mettre votre chien en laisse empêchera qu’il ne se sauve.  Ici, on ne jette pas l’objet à rapporter au loin, au contraire, on le laisse tomber au sol ou on le pose par terre. Même après, on pose l’objet et on n’exerce pas son chien à courir après le leurre qui aurait été jeté au loin. Ce n’est pas un objet volant qui doit inciter le chien à rapporter. C’est plutôt la récompense qu’il reçoit lorsqu’il vous a remis cet objet.

De multiples facettes

L’univers de cet exercice qui consiste à rapporter offre de multiples possibilités. En jetant deux leurres, chacun dans une direction différente, vous pouvez par exemple apprendre à votre chien à aller précisément chercher le leurre que vous lui indiquez. Même si vous vous êtes contenté de poser ce dernier au sol, alors que vous avez jeté l’autre de manière tentante. Ou bien vous en avez jeté un au loin et, accompagné de votre animal, vous vous dirigez lentement vers celui-ci, ou bien vous vous en éloignez. Ou encore vous posez un leurre de manière à ce que votre chien doive sauter par-dessus une souche d’arbre pour aller le chercher.  Ces exemples ne sont que quelques unes des nombreuses possibilités dont vous disposez. Si vous connaissez quelqu’un dont le chien rapporte des objets, vous pouvez également pratiquer cette intéressante activité à deux.

Même avec une laisse assez longue, on travaillera bien. Lorsque, par exemple, l’appât est dissimulé devant vous, dans un gros tas de feuille.

Étiquettes : , ,