LOADING

Transmission de l’humeur : mon chien sait-il ce que je ressens ?

La transmission de l’humeur est un phénomène sous-estimé par de nombreux propriétaires de chiens et qui est rarement pris en compte dans l’éducation conventionnelle des chiens. Elle a cependant beaucoup d’influence sur notre vie quotidienne avec notre chien et joue également un rôle majeur dans l’entraînement.

 

Vous avez parfois des difficultés à faire des exercices avec votre chien après une journée de travail stressante ? Votre patron vous a de nouveau agacé et votre ordinateur a également passé une mauvaise journée, mais vous ne voulez pas rater l’entraînement au club de dressage et vous vous forcez donc à y aller. Après tout, vous voulez être un bon propriétaire. Une fois au club de dressage, vous n’arrivez évidemment à rien. Votre chien fait la sourde oreille et ne semble pas être de bonne humeur aujourd’hui. Vous êtes de plus en plus frustré. Puis soudain apparaît ce chien qui ne s’entend pas du tout avec votre boule de poils et dont le maître n’est également pas votre meilleur ami du club. À partir de ce moment, votre chien ne veut plus rien savoir de l’entraînement et se laisse difficilement maîtriser. Vous vous arrachez les cheveux et vous demandez : « Pourquoi suis-je revenu ici ? »

 

Ce scénario vous semble-t-il familier ? Vous avez peut-être déjà remarqué que dans ce cas, la transmission de l’humeur, telle une série de dominos, traverse chaque scène et que vous et votre chien êtes entraînés jusqu’au plus profond de la mauvaise humeur.

 

« Mon chien sait exactement la bêtise qu’il a faite ! »

Peut-être que votre chien a déjà cassé un vase ou confondu vos chaussures avec son os à mâcher. Vous connaissez alors probablement son regard coupable. Vous rentrez chez vous, constatez ce qu’il a fait puis pensez : « Il sait exactement la bêtise qu’il a faite ! »

 

Mais après tout ce temps passé, notre chien ne s’en souvient pas. Même si son regard coupable dit complètement l’inverse. La vérité est que nous transmettons notre humeur à notre chien et qu’il reproduit notre comportement. Selon une étude réalisée par Alexandra Horowitz, cogniticienne spécialisée chez les chiens, ce comportement n’a rien à voir avec une conscience de culpabilité. Selon ses recherches, le « regard coupable » est une réponse au comportement réel du propriétaire :

 

« On a dit aux propriétaires de chiens que leur chien leur a chapardé quelque chose pendant leur absence, même si ce n’était pas vrai, et le chien a quand même réagi avec ce fameux « regard de chien battu ». Cela a également fonctionné dans le sens inverse. On a dit aux propriétaires que leur chien avait été sage, alors qu’il avait chapardé les « friandises interdites », et le chien n’a exprimé aucun comportement de culpabilité. »

 

Comme vous pouvez le constater, nos pensées et nos convictions ont un impact considérable sur nos actions et, en fin de compte, sur notre humeur et nos sentiments en particulier. Il ne suffit évidemment pas de souhaiter simplement que le chien marche finalement de façon plus détendue en laisse ou adopte au quotidien un comportement différent et exigé. Mais si vous avez un objectif positif en tête, vous pouvez consciemment cibler vos actions en conséquence, permettant un entraînement efficace et une meilleure humeur.

Le contexte de la transmission de l’humeur

La transmission de l’humeur est dans la nature du chien. Lorsque l’enthousiasme est transféré d’un chien à l’autre, les deux chiens réagissent de la même manière en même temps, de sorte que le comportement est synchronisé : il s’agit d’un transfert d’humeur.

 

Les chercheurs ont découvert que les chiens avaient ce que l’on appelle des neurones miroirs. Ces cellules miroirs permettent aux chiens de comprendre les sentiments et les actions des autres simplement en les observant. Les neurones sont situés dans des zones du cerveau responsables du mouvement, du toucher et des émotions. Ces cellules nerveuses spéciales deviennent actives lorsqu’un chien observe un autre chien au cours d’une activité.  Ces cellules nerveuses montrent alors exactement le modèle d’activité que l’on trouve dans l’exécution réelle d’une action, telle que l’apprentissage par imitation. Les chercheurs ont pensé pendant longtemps que les chiens ne reflétaient que les actions d’autres êtres vivants. Mais il est présumé aujourd’hui que les neurones miroirs sont également impliqués en matière d’émotions et de sentiments.

 

Le transfert d’humeur se fait donc inconsciemment. Les émotions vont et viennent et ne durent généralement que quelques secondes si nous ne nous y tenons pas. Bien trop souvent, nous, propriétaires de chiens, nous laissons guider par elles plutôt que de les laisser partir, ce qui influence nos actions. Nos sentiments et nos actions sont finalement transmis à notre chien, qui réagit en conséquence.

La transmission de l’humeur est sensée

La transmission de l’humeur est sensée et très utile pour les animaux vivant en groupe. Lorsque les animaux vivent en groupe, il est important dans certaines situations que tous les membres s’unissent. La transmission de l’humeur permet de mettre communément en œuvre les objectifs du groupe. Cela ne se produit cependant que sur une base volontaire et non sous la contrainte. L’objectif de la transmission de l’humeur se traduit par exemple par le fait que des animaux vivant en groupe fuient simultanément leurs prédateurs et tentent ainsi de sauver leur vie et celle de leur communauté sociale. De plus, lors de la transmission de l’humeur entre les animaux et les humains, le mécanisme de récompense et d’apaisement semble être activé. Cela signifie que la similitude crée un sentiment positif et contribue à resserrer les liens entre l’homme et le chien, tandis qu’un comportement anormal est source de stress.

La transmission de l’humeur fonctionne dans les deux sens

De nombreuses recherches, telles que celles de la professeure Ellen Langer de Harvard, expliquent la façon dont les pensées influencent nos actions. Cela se produit non seulement dans la vie quotidienne, mais également dans le dressage du chien. Les sentiments négatifs et positifs peuvent être transmis à nos compagnons à quatre pattes. Mais ce phénomène existe également dans le sens inverse. Lorsque nos chiens sont heureux, nous le sommes également et adoptons une attitude plus détendue. Si le chien nous demande à plusieurs reprises de jouer avec lui, nous nous laissons emporter et adoptons cette attitude positive.

 

Nous pouvons en tirer parti, en particulier pour le dressage du chien. En particulier lors de rencontres avec d’autres chiens pendant une promenade, synonymes de stress quotidien, de malaise et de tensions pour de nombreux duos homme-chien, vous pouvez vous entraîner intérieurement en pratiquant divers exercices comme la méditation et les techniques de respiration pour adopter un comportement plus confiant envers votre chien et lui transmettre ainsi un sentiment de sécurité.

 

Nous constatons donc que la transmission de l’humeur est un outil merveilleux, simple, efficace et tout à fait naturel et facile à comprendre pour le chien, qui permet de communiquer avec lui, de travailler avec lui et de résoudre des problèmes ensemble en tant que duo homme-chien.

Étiquettes : , ,