LOADING

Tout sur les récompenses

Récompenser votre compagnon à quatre pattes joue un rôle capital dans votre quotidien. En effet, un chien aimera refaire ce qui lui apporte un avantage. Cet avantage peut prendre la forme d’une récompense que vous lui avez préalablement montrée. D’une part, cela lui permettra d’être davantage enclin à faire ce que vous lui demandez. D’autre part, ce sera encore plus facile si vous le récompensez de manière désintéressée, sans rien exiger de lui.

 

Comment récompenser son chien ?

 

Les récompenses peuvent prendre des formes diverses. De plus, elles seront différentes d’un chien à l’autre.

 

Les friandises : C’est à cela qu’on pense en premier, à juste titre. Une délicieuse friandise permet de récompenser facilement son chien au bon moment.  Si par exemple vous lui apprenez à revenir sous vos ordres, donnez immédiatement une friandise à votre chien juste au moment où il revient près de vous.

 

Les jouets : Tenir un jouet à la main ou bien jouer avec lui constitue une alternative aux friandises lorsque votre chien ne répond pas ou pas suffisamment avec cette première solution.

 

L’attention : Accorder de l’attention à son chien en le caressant ou en lui parlant doucement constitue également une sorte de récompense. On peut également combiner tout cela avec l’octroi de friandises.

 

Un sentiment désagréable prend fin : Vous allez vous promener avec votre chien, mais il ne fait pas attention à vous et il part loin de vous. Alors cachez-vous. Lorsque votre compagnon à quatre pattes le remarque, il devient quelque peu anxieux. En effet, il se sent assez mal à l’aise. Dès qu’il vous a retrouvé, ce sentiment s’envole et il est heureux. C’est sa récompense. C’est ainsi qu’il apprend à mieux rester « connecté » avec vous.

 

Quelque chose dont il a envie maintenant : Vous partez en promenade, votre quadrupède est en laisse. En chemin, il rencontre son camarade de jeux, et il veut le rejoindre. Mais il ne doit pas s’agiter exagérément au bout de la laisse : il doit attendre votre autorisation. Faites-le s’asseoir à côté de vous et détachez sa laisse. Il vous regarde. C’est à présent que vous devez lui donner votre autorisation : il est récompensé d’avoir longuement attendu, et de vous avoir regardé.    

 

À quel moment quelque chose constitue-t-il une récompense ?

 

D’une part, ce que vous utilisez comme récompense doit être vu comme exceptionnel par votre chien. Mais si votre quadrupède « pense » : « C’est bien gentil, mais je n’en ai pas vraiment besoin », cela ne fonctionnera pas. De plus, la récompense ne doit pas être disponible tout le temps. Si votre animal reçoit une friandise sans raison, si le jouet qui sert à le récompenser traîne dans la maison, ou s’il est exagérément dorloté, chouchouté et noyé de paroles tendres, il manquera de motivation pour entreprendre quelque chose. Pareillement, si vous le récompensez dès qu’il a réussi un petit exercice, les récompenses perdront leur signification.

 

Attirer, récompenser, séduire

 

Attirer : Prenons un exemple : votre chiot encore « ignorant » doit apprendre l’ordre « assis ». Tenez une friandise au-dessus de sa tête de manière à ce qu’il s’assoie – vous l’attirez au début, afin qu’il adopte la position voulue. S’il s’assoit, donnez-lui cette friandise.

 

Récompenser :  Votre chien sait s’asseoir. Vous lui dites « assis ». Il s’exécute. Maintenant seulement, prenez la friandise de votre poche.

 

Séduire : Votre quadrupède sait s’asseoir, mais il ne le fait pas sur votre ordre, il se contente d’attendre. Vous lui montrez une friandise, et c’est alors qu’il s’assoit. Cela veut dire que vous avez « séduit » votre chien.

 

Une récompense involontairement inappropriée

 

Cela arrive plus souvent qu’on ne le pense ! Un scénario typique, c’est lorsqu’il tire sur sa laisse. Votre chien tire sur sa laisse pour sentir une marque odorante, et son maître le laisse faire et le suit. C’est alors qu’à l’avenir, il pensera que cette marque odorante constitue sa récompense pour avoir tiré sur sa laisse. Ou bien, pendant votre repas, votre compagnon à quatre pattes s’ennuie. Impatient, il se met à aboyer. Vous le regardez, et vous tentez de le calmer en le caressant ou en lui parlant. C’est ainsi que vous le récompensez d’avoir aboyé. Souvent, un regard suffit même pour qu’il croie que vous le récompensez. Voire même un « Non » sur un ton énervé. Dans tous les cas, il a atteint son but, soit : attirer votre attention.

 

Étiquettes : , ,